Quand ?
Quand ?

Ville d'Embrun

Demande de réservation(s)
Votre demande sera envoyée à vos :
    Vous recevez une copie de chaque demande par email !
    14 + 0 =
    Trouvez la solution de ce problème mathématique simple et saisissez le résultat. Par exemple, pour 1 + 3, saisissez 4.

    Embrun, c’est où ?

     

    Embrun, c’est un peu la « Grand’ville » du Lac de Serre-Ponçon ! Avec ses 6 200 Embrunais, elle se situe sur un axe de communication reliant Briançon à Gap et Digne-les-Bains. La ville s’étire sur une terrasse majestueuse de 80 mètres surplombant la vallée de la Durance. Depuis la vallée, la vision d’Embrun sur son promontoire rocheux est assez spectaculaire. Son territoire s’étend au nord jusqu’à la Tête de l’Hivernet, point culminant de la commune avec ses 2 824 mètres ! Embrun marque l’extrémité orientale du lac de Serre-Ponçon. J’aime ses rues et ses placettes aux accents provençaux, avec leurs fontaines et leurs façades colorées, si bien qu’on la surnomme parfois la « Nice des Alpes » ! Alors ? Prêts pour une petite visite guidée d’Embrun ?

     

    Que faire à Embrun ?

     

    Bon, j’avoue, je vous ai un peu menti quand je vous ai dit qu’Embrun marquait la pointe occidentale du Lac de Serre-Ponçon. En réalité, le plan d’eau de 27 hectares situé au sud-ouest de la commune est séparé du Lac par une digue-promenade. Vous ne m’en voudrez, j’espère, pour ce raccourci… La plage nord s’étend à proximité du hameau résidentiel de La Clapière, à environ 2 kilomètres du centre-ville. L’été, une navette permet de vous y rendre facilement et surtout gratuitement ! La plage labellisée « Pavillon Bleu », avec ses parterres engazonnés, offre de nombreuses possibilités de distraction : mini-golf, manège, trampoline, kayak, aviron, pédalo, voile, piscine, location de segway pour des balades en montagne, etc. ainsi que quelques bars et restaurants pour se ravitailler ! L’Aquaparc et ses structures gonflables installées sur le plan d’eau raviront petits et grands. Pour les adeptes du tennis, on trouve aussi quelques terrains derrière la plage. Une seconde plage, non surveillée, s’étend à l’opposé du lac. On y trouve notamment le Club nautique alpin Serre-Ponçon (CNASP pour les initiés). L’école de voile propose des stages pour les petits moussaillons (dès 4 ans) ou les « Loups de mer », mais aussi de la location de matériel nautique (planche à voile, catamaran, optimist, handi-voile, etc.). Récemment, j’ai découvert qu’une promenade avait été aménagée tout autour du plan d’eau. Cyclistes et marcheurs s’y côtoient.

     

    À propos de randonnée, je ne peux que vous inciter à vous rendre sur les hauteurs d’Embrun pour sillonner la Forêt du Mont Guillaume. En cours de chemin, vous pourrez faire une pause à la Chapelle des Séyères et profiter de sa fontaine pour vous rafraichir. Pour les plus motivés, il est possible de poursuivre la montée jusqu’au sommet (2 542 m), où vous attendent une seconde chapelle mais surtout une jolie récompense avec une vue panoramique fantastique sur le lac de Serre-Ponçon ! Ce site exceptionnel est le cadre de l’Embrunman, un triathlon longue distance qui a lieu tous les 15 août et qui compte parmi les courses les plus dures au monde. D’autres épreuves sportives sont organisées à cette occasion et Embrun vit pendant quelques jours au rythme du sport… mais aussi des festivités !

     

    Bon ! Maintenant parlons un peu culture et patrimoine ! Parce que si Embrun est la « Grand’Ville » de Serre-Ponçon, c’est notamment parce qu’elle a occupé une place importante dans l’histoire régionale. Et cette histoire, vous vous en doutez, a laissé plus que des vestiges dans la ville ! Commençons donc par l’édifice le plus imposant : la cathédrale Notre-Dame-du-Réal et son trésor liturgique. Je devrais plutôt dire l’église, car Notre-Dame-du-Réal a perdu aujourd’hui son statut. Des visites guidées permettent de découvrir tous les recoins du monument dont l’origine remonte au XIIe siècle. À la croisée des styles roman et gothique, inspirée de l’architecture lombarde, elle a influencé bon nombre d’édifices religieux régionaux.

     

    Tout autour de la cathédrale, la balade vaut le détour ! Embrun a en effet conservé de nombreux bâtiments du Moyen-âge, de la Renaissance et des siècles suivants. Les maisons à encorbellement se mêlent aux édifices religieux ou militaires (Embrun fut dotée d’une citadelle projetée par Vauban mais qui a malheureusement disparu). Je ne vais pas vous dresser une liste détaillée de tout ce que la ville compte comme monuments, mais j’ai quand même quelques petits tuyaux à vous faire partager. La Maison des Chanonges (en face de la cathédrale), est la plus ancienne maison d’Embrun. Derrière sa façade romane, vous pourrez visiter la Maison du patrimoine Embrunais. Une bonne entrée en matière pour apprécier la culture locale. Cette visite peut être complétée par celle de La Maison de Pays de l’Embrunais, installée dans l’église Saint-Donat, et consacrée aux productions régionales aussi bien agricoles (miam !) qu’artisanales ou artistiques. L’endroit idéal pour trouver un petit souvenir de son séjour à Embrun. Autre visite à ne pas manquer : La Tour Brune ! L’ancien donjon des archevêques (du XIIe siècle si ma mémoire est bonne) accueille un lieu d’exposition géré par le Parc national des Écrins. Même si vous n’êtes pas friands d’exposition, il serait dommage de rater la vue depuis la terrasse panoramique ! D’autres expositions, consacrées à l’art contemporain, sont également organisées dans l’ancienne chapelle des Capucins.

     

    Pour manger ou boire un verre, Embrun possède tout ce qu’il faut en restaurants et en cafés. Il y en a pour tous les goûts et tous les budgets ! Personnellement, j’apprécie l’originalité des crêpes de La Bigoud ou alors, en soirée, le Rhum & Bass afin de déguster un rhum au son d’un concert. Des amis m’ont conseillé Les Curieux gourmands et La Farandole du goût, deux autres tables embrunaises, mais je n’ai pas encore eu l’occasion d’essayer ! Si vous y aller, vous me raconterez ?

     

    Concernant Embrun, j’ai gardé le meilleur pour la fin ! Que diriez-vous d’une grande balade en bateau sur le lac ? Le vrai cette fois-ci ! Pour cela, il faut retourner au CNASP. Au rythme des anecdotes du capitaine, vous partirez ainsi à la découverte des petites criques inaccessibles de Serre-Ponçon. Il est même possible d’admirer le coucher du soleil un verre à la main. Mais je vais vous confier un secret… vous le gardez pour vous d’accord ? Il y a encore mieux ! En été, pensez à réserver le mercredi soir pour assister sur l’eau au feu d’artifice tiré à Savines-le-Lac ! Un moment magique et inoubliable entre amis, en famille ou… en amoureux !

     

    Où dormir à Embrun ?

     

    Pour loger à Embrun, il y a l’embarras du choix ! Le centre abrite de nombreux hébergements pour profiter de l’activité de la ville en journée ou en soirée. Si vous préférez la proximité du plan d’eau, privilégiez les lieux-dits de L’Isère et de la Clapière au sud. Plus au nord, plusieurs petits hameaux proposent des hébergements plus isolés sur les flancs montagneux de la vallée de la Durance (Caléyère, Les Bonnafous, Les Maures, etc.).

     

    Message d'information